L’Assemblée nationale pour une bonne répartition du fruit de la croissance en RDC

Kinshasa, 15/09 (ACP).- Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku Ndjalandjoko a appelé mardi le gouvernement de la République à œuvrer pour une bonne répartition du fruit de la croissance, en vue de résoudre la problématique de l’inadéquation du train de vie de la population congolaise et assurer sa meilleure condition sociale.

Dans son discours d’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’année 2015 de la chambre basse du Parlement, consacrée essentiellement à l’examen et au vote du budget de l’Etat de l’exercice 2016, il a relevé l’impérieuse nécessité pour son institution de veiller à la bonne gouvernance financière du pays. C’est dans ce cadre qu’il a affirmé que le vote de la loi portant reddition des comptes de l’Etat de l’exercice 2014 est un préalable pour le vote du budget 2016, dont les éléments y relatif doivent être impérativement déposés à l’Assemblée nationale dans le délai de la loi.

Cette exigence légale, a soutenu le président Minaku, va permettre aux députés de se faire une idée claire sur la gestion des finances publiques et mesurer les écarts éventuels entre le crédit alloué et les dépenses exécutées au cours de l’année budgétaire concernée.

Il a en outre fait état de l’obligation pour son institution de s’interroger après 4 ans de mandat parlementaire sur la manière dont les différents budgets de l’Etat votés par elle ont été exécutés par le gouvernement.

Le président de l’Assemblée nationale a, par ailleurs, signalé que la présente session, bien qu’étant budgétaire, s’ouvre dans un contexte particulier, celui de la poursuite du processus électoral et de la consolidation de la paix mais aussi de la réalisation du processus de la décentralisation engagé en RDC.

C’est donc une occasion pour les acteurs politiques de la RDC de manifester, une fois de plus, la solidarité nationale à travers le dialogue, en toute responsabilité, a-t-il dit. C’est dans ce cadre qu’il a invité toutes les composantes de la société congolaise au dépassement de soi, le dialogue étant, selon lui, un devoir républicain, seule voie de sortie pour un processus électoral apaisé en RDC.

Quant en ce qui concerne la décentralisation, M. Aubin Minaku a souligné que, outre le vote du budget de l’exercice 2016, le calendrier des travaux prévoit également le vote de plusieurs lois importantes dont celle portant organisation et fonctionnement de la caisse nationale de péréquation pour la mise en œuvre du processus de la décentralisation, retournée à l’Assemblée nationale pour une nouvelle lecture.ACP/Mat/Wet/Fmb

Source: http://acpcongo.com/acp/lassemblee-nationale-pour-une-bonne-repartition-du-fruit-de-la-croissance-en-rdc/